L'homme ivre

S'affale sur le corps d'une femme meurtrie ;

L'homme ivre

S'empare de lui un désir

L'astreint à l'assouvir

Vient alors à moi

L'homme aux blessures inavouées

L'insistance avant cela

De longues heures à fuir

L'inévitable arrive


Non !

Lui dis-je

Quelques caresses

Ci et là

Intimité palpée

Bafouée sans égard

Comme mon corps abusé


Non...

Me répète

En vain


32 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

L'affreux

Emprise